• T001
  • T002
  • T003
  • T004
  • T005

Comme nous etions

C’était l’année 1953 quand Fischer & Rechsteiner était constituée. Le 29 Avril: un jour d’il y a un... peu de temps, mais pas si loin dans le passé aux yeux de ceux qui ont vécu en personne ces années. Un jour qui se perde dans un passé assez loin et dans un temps complètement différent aux yeux des plus jeunes. Et, en effet, 50 ans ne sont pas peux!

fer histoireLa plus part de la vie d’une personne ce passe et beaucoup de choses changent. Dans ces derniers temps puis, les changements se sont succédés si rapidement et nombreuses en transformant notre société humaine et notre façon de vivre ainsi que de travailler. Nos villes étaient différentes à l’époque. Ainsi Lecco aussi – lieux d’origine de la société – était plus petite, moins peuplée, moins chaotique, avec moins de palais, de magasins et sûrement moins de trafic. Tout ça rendit possible et naturel l’implantation du siège d’une maison d’expéditions internationaux – avec l’utilisation et le passage fréquent d’autos, de camions et de fourgons – dans une rue que aujourd’hui est presque centrale: via Ghislanzoni. Ici au numéro 17 il y avait le premier siège de Fischer & Rechsteiner. A’ l’époque c’était la banlieue! Utiliser temporairement la rue pour le chargement/déchargement des moyens et pour les manoeuvres ne constituait pas un problème. Aujourd’hui il serait inconcevable: même seulement une des dizaines d’opérations qui sont faites chaque jour bloquerait le trafic dans la zone entière. Il suffit de penser que cette région est aujourd’hui l’objet d’un des plus grands projets de rénovation urbaine de la ville, avec la création du Campus universitaire. Au début Fischer & Rechsteiner commença son activité sans employés, guidée et coordonnée seulement par les deux partenaires fondateurs: Giancarlo Riva (du 1929) et Aquilino Ripamonti (du 1929) auxquels s’ajoutait la Fischer & Rechsteiner SA de Chiasso/Suisse. Puis dans 1957 la première personne fut employée, suivie dans le 1958 par une deuxième. Et ainsi de suite, jusqu’à arriver à nos jours quand la société dispose de 4 bureaux en Italie et de sociétés partenaires à l’étranger avec un total de 100 collaborateurs, dont presque une cinquantaine en Italie. A cette époque, le trafic dans l’importation de produits en acier – bobines de fil, des tiges, des plaques, etc. – des pays d’Europe du Nord et destiné à Lecco a été remarquable. A ce trafic, ce qui est important dans les premiers jours de la vie de la nouvelle société, d’autres se sont rapidement ajoutés.

Les principaux objectifs étaient en fait:

  • Exportation des produits de Lecco vers les Pays Européens
  • Trafic maritime vers tous les Pays d’outremer

Les deux trafics étaient produits en grande quantité par les usines de Lecco. 

En ces jours-là il n’y avait pas de bureau de douane à Lecco et la facture de douane était un papier très large en plusieurs copies écrites à la main avec le papier charbon. Aujourd’hui tout ça a changé : les factures de douane sont générées par l’ordinateur, des fois les copies en papier ne sont même pas nécessaires et depuis quelques ans elle ne sont pas demandés pour les marchandises qui circulent librement dans les Pais de l’UE. En plus, les sociétés avec des caractéristiques particulières peuvent dédouaner la marchandise directement chez leur siège, grâce à la procédure domiciliée et à l’importante qualification AEO (tous les deux ces procédures sont incluses dans les enregistrements de FER Fischer & Rechsteiner ). L’agrandissement de la société, l’expansion de l’activité, la modification de la ville avec ses exigences et son trafic ont rendu obligatoire le choix de déplacer la siège dans une zone plus périphérique. Ainsi à fin Novembre 1973 Fischer & Rechsteiner se déplace au 46, Via Piedimonte à Valmadrera une petite ville dans la périphérie de Lecco sur la direction LECCO/MILAN, qui est devenue dans les ans une zone très industrialisée. 

fer histoirePour répondre à la limite de la portée de la première grue de pont pour le mouvement de conteneurs supérieurs à 16 tonnes en poids, une ultérieure structure a été ajoutée aux entrepôts initiales équipée de ponts roulants de 30 tonnes de type «spider», ce qui est essentiel pour le traitement normal des conteneurs lourds. Ainsi le terminus principale couvre aujourd’hui une extension de plus de 4.000 mts. carrés, dont environ 3.000 mts carrés sont réservés pour les magasins avec deux ponts roulants de la charge de 16 et 30 tonnes chacun. Les opérations de chargement et déchargement des nombreuses remorques et conteneurs sont facilitées par de modernes mulets et moyens de levage.

Et aussi la façon de travailler dans les bureaux et les bureaux mêmes comment sont-ils changés au cours de 60 ans! Il ne semble pas possible penser que seulement il y a peu d’années, les documents pour usage national et international devaient être écrits avec les machines à écrire manuelles, il fallait faire les copies avec le papier carbone et communiquer seulement par téléphone (en ayant de la peine pour prendre la ligne avec les Pays étrangers).

Les temps nécessaires et les taches de chacun étaient vraiment différents!

GIANCARLO RIVAPuis, petit à petit, les premières machines à télex (vieilles machines encombrantes et avec les bandes pré-percés, difficiles à corriger et à transmettre). C’était bien autre chose que les téléphones cellulaires, la poste électronique et internet! Pour ne pas parler des ordinateurs! Le monde est vraiment plus petit et tout est plus près et l’on peut plus facilement atteindre. Non seulement dans l’éther, mais aussi sur les routes, autoroutes, chemins de fer, mer et ciel beaucoup de choses ont changé.

Dans les années 60, Fischer & Rechsteiner de Lecco a élargi ses services de groupage maritime, à la fois en nombre et en tant que mode, en commençant à réaliser expéditions exceptionnelles et de grandes installations industrielles. Maintenant les distances sont plus courtes et les temps réduits. Mais une fois ce n’était pas ainsi et réaliser certains transports et certains embarques c’était vraiment une entreprise exceptionnelle. Et Fischer & Rechsteiner pendant les années a réalisé beaucoup de Transports Exceptionnels de grandes installations et machineries produites par les grandes industries locales qui ont demandé l’ emploi de personnes et de stratégies vraiment remarquables.

Il s’agissait de transports de pièces de taille énorme qui exigeaient des conditions exceptionnelles pour la route et en mer.

Il y avait toujours besoin de moyens routiers exceptionnels avec une régulière escorte de police et il fallait l’affrètement de navires exclusifs avec une capacité totale et la taille des cales appropriées aux caractéristiques de différentes pièces à charger. Lorsque le port de destination ne disposait pas de grues portuaires pour le débarquement des pièces les plus lourdes, de grands navires auto-montants étaient affrétés (c’est-à-dire de grandes barges flottantes transportant d’énormes grues) en mesure d’embarquer et de débarquer avec leurs propres moyens. Bien que le port de Gênes était le plus proche à Lecco, presque tous les embarquements ont été transférés vers d’autres ports Italiens comme Venise et Savone car les tunnels existants sur l’autoroute Milan/Gênes ne permettaient pas le passage de ces transports.

Magazzini e Camion FER, oggi
Magazzini e Camion FER, ieri


En particulier, puis dans la deuxième moitié des années ’60 et dans les années ’70 voila l’arrivée des conteneurs, de grosses boites métalliques empilables et qui pouvaient être soulevées facilement avec les grues, qui contenaient de grandes quantités de marchandises différentes en les protégeant et en optimisant les espaces et permettant des opérations de chargement/déchargement assez faciles. Les navire avec cargos dans la cale ont été remplacés en grande partie par les navires actuels « full container ». Tout ça révolutionna beaucoup les expéditions par mer, même si au début il y eut pas peut d’« anomalies ». Beaucoup de gentes étaient sceptiques vers ces nouvelles et étrangères boites qui se révélèrent en réalité très utiles.

En plus les premiers conteneurs avaient une mesure standard de 45′, c’est-à-dire mtl 13,50, TROPS pour la longueur de cette époque-là de nos « semi-remorques » autorisés seulement jusqu’à 12 mtl, tant et si bien que chaque transport hors du port devenait ou « spécial » ou bien « abusif ». Successivement le règlement ISO amena l’obligation de longueur de 6 mtl pour le 20′ et de 12 mtl pour le 40′ et en suite ECC accepta l’homologation de nos semi-remorques pour une longueur jusqu’à 13,60 mtl. Au fil des années, la société s’est douée de trailers nécessaires pour l’activité de transitaire international, le véritable core-business du métier.

Il s’agit en particulier de chassis porte-conteneurs pour fournir un service flexible aux clients locaux, aussi bien que de semi-remorques spéciaux (cabinés, bâchés et grand volume, certains desquels équipés pour le transport des vêtements accrochés) dédiés à la ligne Tunisie, marché de niche dans lequel FER est leader dès la fin des années 80 . Dans les deniers ans nombreux ont étés les changements sociaux et économiques de notre Pays et de notre région.

FER Fischer & Rechsteiner (que pendant ce temps avait changé structure sociétaire, nom et logo), à sa spécialisation initiale dans La Méditerranée a ajouté d’autres zones géographiques et de nouveaux marchés maritimes (Moyens Orient, Extrême-Orient, Amérique Latine et Australasie) couverts aussi par le service avion, en ayant aussi acquis la qualification de Agent Iata en 1999. Tout ça avec de très bons résultats grâce aussi à un réseau efficace d’agents à l’étranger, parfois avec des participations directes dans le capitale de leurs sociétés. Il est évident que notre monde va vers une internationalisation et une mondialisation toujours plus globales.

Et ça c’est encore plus vrai pour des transitaires internationaux pour lesquels il est important travailler dans plusieurs parties du monde avec autonomie et sécurité. Une des caractéristique les plus importantes pour une société de services comme FER Fischer & Rechsteiner est la qualité des services offerts. Pour donner à ses clients cette garantie aussi, depuis 2001 FER Fischer & Rechsteiner a obtenu la Certification de Qualité UNI EN ISO 9002 et en mai 2003 elle a obtenu le passage a UNI EN ISO 9001.2000 (VISION 2000).

Et maintenant allons, vers de nouveaux défis et de nouveaux buts!

Ce site utilise des cookies propres et de tiers. Si vous voulez en savoir plus ou retirer de tout ou partie des cookies cliquez içi.